Focus #6 : Le Mythe de l’Atlantide

Si je vous dis Atlantide ou encore Atlantis, il y a sans doute une multitude d’images qui se bousculent dans votre tête : films, romans, peintures, le nom d’un cinéma, d’un bar, d’un restaurant ou encore d’une galerie commerciale. Mais savez-vous vraiment d’où vient ce mythe ? Ce qu’il raconte ? Pourquoi une telle postérité ? C’est que nous allons essayer d’éclaircir ici.

L’Origine du mythe

Le mythe de l’Atlantide est relayé pour la toute première fois dans deux dialogues de Platon rédigés au IVe siècle avant Jésus Christ, le Timée et le Critias (aussi appelé Sur l’Atlantide). L’Antiquité fait peu cas de ce récit que l’on considère sans doute comme une simple allégorie dont Platon est coutumier, notamment avec la fameuse caverne décrite au Livre VII de La République. L’histoire de l’Atlantide ne serait alors qu’une fable permettant à son auteur de légitimer la grandeur d’Athènes et ses choix politiques ainsi que de condamner un certain hybris militaire qui aurait mené le peuple Atlante à sa propre perte. C’est réellement lors de la Renaissance que le mythe va, justement, renaître. La découverte récente de l’Amérique notamment va redonner un second souffle au récit platonicien : l’hypothèse d’un continent perdu, englouti et oublié depuis des siècles apparaît désormais plausible.

Ce que nous dit Platon

D’après Platon, l’Atlantide se situe au large des colonnes d’Hercule. Cette île, plus grande encore que la Libye ( = continent africain) abriterait une population nommée Atlantes qui ne seraient autres que les descendants du dieu Atlas. L’île est divisée en dix royaumes dont les monarques possèdent « plus de richesses qu’aucune royale dynastie n’en a possédé ou n’en possédera jamais »1. Les Atlantes étaient très repectueux des dieux, mais ils devinrent, au fil des générations, de plus en plus belliqueux, si bien qu’ils finirent par entrer en guerre avec la cité d’Athènes dans le but de conquérir et posséder, en plus de leur île, une bonne partie de la Grèce. C’est apparemment ce qui les conduisit irrémédiablement à leur perte : Zeus, en effet, les punit de leur dessein en engloutissant leur île sous les eaux.

Mais, le plus grand fantasme né de l’Atlantide ne vient pas uniquement de ces quelques lignes mais aussi, et peut-être surtout, de ces lignes qui n’existent pas. Le Critias est en réalité un récit inachevé. Platon l’a-t-il volontairement tronqué ? Nous manque-t-il tout une partie du Critias ? Ou même un dialogue entier ? Nul ne sait et c’est sans doute ce qui est en partie à l’origine de tout cet imaginaire atlantidien… Pour que vous puissiez en juger vous même, je reproduis ici les dernières lignes du Critias :

Alors Zeus, le dieu des dieux, qui gouverne selon la justice, et à qui rien n’est caché, voyant la dépravation de cette race, autrefois si vertueuse, voulut les punir pour les rendre plus sages et plus modérés. Il rassembla tous les dieux dans le sanctuaire du ciel, placé au centre du monde, d’où il domine tout ce qui participe de la génération ; et lorsqu’ils furent tous réunis, il dit : …

Ainsi s’achève le récit. Alors Platon est il le plus grand maître du suspense ou bien avons nous perdu toute trace d’un récit crucial ? Le mystère reste entier.

Postérité artistique

C’est ensuite comme si « l’abondance des ouvrages sur l’Atlantide était en relation directe avec la pénurie des géologiques-archéologiques de l’Atlantide ».

  • En littérature

Quand on parle de l’Atlantide en littérature, je pense que l’image qui revient le plus souvent est sans doute celle du Capitaine Némo, héros de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, et sa fameuse balade dans la cité engloutie. Mais si dans l’Antiquité, comme nous l’avons dit, on n’a fait que très peu cas de ce continent perdu, la littérature moderne s’en est elle très largement inspirée. En voici quelques exemples.

André Laurie avec Atlantis en 1895 et Pierre Benoit avec L’Atlantide (dont on reparlera plus largement un de ces quatre !) en 1919 reprennent le mythe de Platon en lui donnant une place centrale  au sein de leurs intrigues romanesques. Toutefois, c’est outre manche, au Royaume-Uni, que le thème de l’Atlantide se fait le plus présent (cela s’explique sans doute simplement : la SFFF, les romans dits « de genre » y sont largement plus répandus – et oserais-je dire appréciés – et ce dès le XIXe siècle). Ainsi le tout premier à consacrer une oeuvre de fiction inspirée du mythe platonicien n’est autre que Francis Bacon dans son utopie intitulée La Nouvelle Atlantide (1627). Le topos de la cité engloutie sera par la suite très largement repris (de façon plus ou moins évidente)  par de très grands auteurs de science fiction, et plus tard de fantasy parmi lesquels on dénombre : Arthur Conan Doyle (Le monde perdu sous la mer), H.P. Lovecraft (L’Appel de Cthulu), ou encore J.R.R Tolkien (Le Silmarillion), et bien d’autres.

De nos jours, le mythe de l’Atlantide est encore une source d’inspiration pour de nombreux auteurs, notamment de SFFF. Ainsi, C.S Lewis donne-t-il une origine atlante à ses Chroniques de Narnia, tout comme on retrouve le caractère utopique de la cité engloutie dans Le Cycle de Dieux de Bernard Werber. De plus en plus, la littérature jeunesse s’empare à son tour de ce mythe et imagine de multiples aventures liées au continent perdu. 

Et encore, je ne vous offre là qu’un panorama très reduit de ce que l’on peut trouver en terme de littérature sur l’Atlantide. Essayez donc de taper « Atlantide » ou « Atlantis » dans un moteur spécialisé dans la recherche de livre, vous obtiendrez un très grand nombre de résultats. Et encore, vous n’y trouverez que ceux faisant explicitement référence à l’Atlantide… Imaginez donc la quantité de résultats pour des oeuvres qui n’y font qu’allusion…!

  • À l’écran

Outre les adaptations à l’écran de romans que l’on a pu citer plus haut, le 7e art s’est lui aussi largement emparé de l’imaginaire atlantidéen. Ainsi si vous ne l’avez pas vu je vous conseille vivement de regarder Atlantide : l’Empire perdu des Studios Disney qui fait encore aujourd’hui partie de ma liste de Disney préférés : le style de dessin est radicalement différent des autres films de la franchise et c’est ce qui, je trouve, fait une partie de son charme, s’ajoute également à cela une ambiance et un univers cohérents et bien ficelés. Pour les éventuels non-amateurs de Disney, sachez en plus que ce film-ci contrairement à la majorité des autres n’est pas entrcoupé de multiples chansons, ce qui est un vrai plus pour que l’ambiance et la tension du film apparaissent crédibles pour un spectateur averti. Oh, et on trouve aussi une référence à l’Atlantide dans l’un des films de L’Âge de Glace, je vous laisse trouver lequel !

Le petit écran n’ont plus n’est pas en reste avec de nombreuses séries télévisées inspirées, pour un ou plusieurs épisodes, par le mythe. En tête de fil on retrouve évidemment la fameuse Stargate Atlantis (avouez-le, on fait difficilement plus explicite) mais des séries comme Doctor Who ou encore Les Mystérieuses Cités d’or ont elles aussi fait allusion au continent disparu.

  • En Bande Dessinée

De nombreux héros de Bande Dessinée sont par ailleurs eux aussi partis en quête de l’île engloutie : Astérix et Obélix, Black et Mortimer, Donald Duck et Picsou, Bob MoraneCorto Maltese ou encore le Scrameustache sont effectivement tous partis sur les traces de l’Atlantide !

  • Dans les jeux vidéo

On ne citera évidemment pas ici les jeux vidéo directement dérivés de film, séries ou bandes dessinées mais bien ceux qui font référence à l’Atlantide d’eux-mêmes.

Ainsi parmi les grands noms du jeu vidéo vous pourrez retrouver l’Atlantide dans Tomb Raider et Tomb Raider: AnniversaryThe Legend of Zelda: The Wind WakerGod of War: Ghost of SpartaAge of Mythology ou encore BioShock et BioShochk 2 (eh ouais, rien que ça !). La société français Cryo Interactive avait même développé dans les années 90-2000 une série de trois jeux nommée Atlantis.

Hypothèses archéologiques

Là, on arrive dans la partie que personnellement je trouve la plus fun. Car l’Atlantide, en plus d’avoir fait fantsamer bon nombres d’artistes, a également fasciné des générations d’archéologues, d’historiens et de scientifiques qui se sont essayés, des siècles durant, à géolocaliser la fameuse île des Atlantes. Nous allons le voir, certaines de ces hypothèses sont pour le moins…surprenantes. Dans ces dialogues, Platon nous confie que l’Atlantide se trouve au delà des Colonnes d’Héracles (aussi appelé Colonnes d’Hercule, que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de détroit de Gibraltar). Les premières recherches, naturellement, sont allées en ce sens. Toutefois, comme pour les oeuvres, les théories sur l’Atlantide sont multiples, pour cet article j’ai donc décidé (arbitrairement, oui) de ne vous en exposer que quatre. Sachez néanmoins qu’il en existe davantage.

  • Du continent englouti au Nouveau Monde

Les premiers chercheurs de l’Atlantide prennent donc le texte de Platon à la lettre et se mettent alors à la recherche d’une île, plus grande que l’Afrique, qui se situerait à l’Ouest du détroit de Gibraltar. C’est ainsi qu’en 1553 dans son Histoire Générale des Indes l’Espagnol Gomora pense voire en ce nouveau continent qu’est l’Amérique, l’Atlantide platonicienne. La théorie n’a toutefois pas séduit les foules, il paraît en effet très peu probables que les grecs, tout bons naivigateurs qu’ils soient, aient réussi à naviguer jusqu’en Amérique.

  • Une Atlantide scandinave ?

Au XVIIe siècle le naturaliste suédois Olof Rudbeck défendra quant à lui dans son oeuvre Atlantis la théorie d’une Atlantide située en Suède, affirmant du même coup que le Suédois était mère de toutes les langues. Ce genre de récupération du mythe à des fins de justifications de l’impérialisme (et donc du racisme et de la hiérarchisation qui vont avec) sera repris au XXe siècle par le nazisme…

  • Sous une mer de sable

De 1880 environ aux années 1930, une nouvelle théorie fait rage : la possibilité que l’Atlantide ne se trouve pas sous l’eau mais sous le sable du Sahara. Hérodote, en effet, dans ses Enquêtes fait mention d’une civilisation atlante qui serait un peuple libyen vivant dans les montagnes de l’Atlas en Afrique septentrionale. Quelques siècles plus tard, c’est Diodore de Sicile dans ses Histoires qui évoque à son tour des Atlantes vivant à l’extrimité de l’Afrique. Fin XIXe siècle, des géologues découvrent que la Sahara, bien avant d’avoir été une étendue de sable, aurait été une étendue d’eau d’où n’auraient dépassé que les montagnes de l’Atlas. Cette hypothèse est reprise en Europe notamment par les géologues Godron et Berlioux. La découverte, à la même époque, de peintures rupestres dans les grottes du Sahara a participé à faire gonfler cette hypothèse (ainsi que celle d’une présence extraterrestre au Sahara…).

  • Une Atlantide minoenne

L’une des hypothèses les plus récentes concernant la géolocalisation de l’Atlantide serait de situer la fameuse île atlante sur celle que l’on appelle aujourd’hui Santorin au large de la Crète. En effet, plus d’une dizaine de siècles avant Jésus Christ, une civilisation que l’on nomme minoenne, peuple très en avance dans tout un tas de domaine, vivait sur cette île que l’on appelait autrefois Théra ainsi que sur les côtes de la Crète. Mais, aux environs de 1500 avant J.C (soit à peu près au même moment où sont censés se dérouler les faits racontés par Platon dans le Critias et le Timée), l’éruption du volcan de Santorin fit mourir de façon prématurée cette civilisation avancée. Pour ceux que cela intéresseraient, je laisse ici un documentaire d’une petite heure expliquant cetter dernière théorie. Ce documentaire n’est pas le seul, il en existe plein d’autres au sujet de l’Atlantide, n’hésitez pas à fouiller !

Et pour finir, en petit bonus, je vous fais cadeau de l’alphabet atlante inventé par le linguiste Marc Okrand (également inventeur de klingon de Star Trek) pour le film Atlantide : l’Empire perdu des Studios Disney (2001), comme ça vous pourrez vous amuser à écrire votre prénom en Atlante, la classe !

 

 


Platon, Critias, traduction Victor Cousin, 114d.
Platon, Critias, traduction Victor Cousin, 120a-120c.
Chantal Foucrier, Le Mythe littéraire de l’Atlantide, Grenoble, Ellug, 2004, p.7.


Pour aller plus loin :

  • Sur le mythe et sa postérité

Chantal Foucrier, Le Mythe littéraure de l’Atlantide,Grenoble, Ellug, 2004.
René Treuil, Le Mythe de l’Atlantide, Paris, CNRS éditions, coll. Biblis, 2014.
Atlantide, Wikipedia.
L’Atlantide dans l’art et la culture, Wikipedia.
Collectif, Atlantides imaginaires, réécritures d’un mythe, dir. Chantal Foucrier et Lauric Guillaud, Paris, éd. Houdiard, 2005.

  • Archéologie

Jean Loïc Le Quellec, La Dame blanche et l’Atlantide : Ophir et le Grand Zimbabwe, Paris, Errance, 2010.
V. Battaglia, « Atlantide. La théorie des peuples nordiques. » et deux autres articles, 2006, Dinosoria.


Images (dans l’ordre) :

Atlantide, l’Empire perdu, Disney, 2001.
Statut représentant Platon.
Couverture du roman L’Atlantide de Pierre Benoit, Livre de Poche, 2003.
Couverture du jeu Atlantis, Secrets d’un monde oublié, Cyro, 1997.
Alphabet atlante imaginé par Marc Okrand.


Si vous avez aimé cet article : 
n’hésitez pas à le liker, le commenter et surtout à le partager ! cet article représente des heures de travail, alors si celui-ci vous plaît, faites-le savoir !

Vos petits mots

  • Ta chronique est des plus intéressantes. J’ai même eu l’impression, pendant ma lecture, de lire un article d’historien, de professionnel. Félicitations, tu l’as super bien construite, et vraiment bien renseignée on y trouve de tout.
    Je suis une passionnée de ce mythe, non que je connaisse tout ce qui se dit à son sujet, l’Atlantide me fascine. J’ai mes propres théories sur son existence et son emplacement, d’ailleurs, je suis persuadée qu’elle a déjà existé. Non chu pas une illuminée :p. Un petit peu déçue de ne pas voir ici d’autres livres, plus modernes et accessibles, peut être même young adultes, portant sur le sujet. Bravo pour ta chronique !

  • Merci beaucoup pour ce gentil commentaire ! Ca fait vraiment plaisir, et ça motive vraiment à continuer Ah oui ? Quelle est ta théorie alors ? A moins que tu ne préfères la garder secrète ?
    Des livres plus modernes et/ou jeunesse, je l’avoue, j’y ai pensé. Le hic : je n’en ai lu aucun, absolument aucun. Et je ne voulais vraiment pas citer quelques noms choisis au hasard sur internet et dont au fond je ne savais rien du contenu et encore moins de la qualité ! Mais je pense que d’ici cet été ou cet automne je vais me plonger dans quelques uns, et je referai sans doute à l’occasion un article complémentaire !
    Encore merci pour ton commentaire ! N’hésite pas à me faire savoir si tu connais des romans plus récents/YA/jeunesse/fantasy etc qui traitent de l’Atlantide et qui soient intéressants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *