Chroniques du chevalier errant, G.R.R Martin

Le Chevalier errant, G.R.R Martin, France Loisirs (2016)

L’épée lige, G.R.R Martin, France Loisirs (2016)

L’OEuf de dragon, G.R.R Martin, France Loisirs (2016)

[premières publications de 2008 à 2010]

À moins que vous ne viviez reclu et isolé du monde, vous n’avez très certainement pas pu échapper au pénomène Game of Thrones. La saga créée par G.R.R Martin est partout dans les télés, les étagères mais aussi les réseaux sociaux et compte aujourd’hui parmi les série les plus suivies et les plus populaires. Mais aujourd’hui, je ne vais pas vour parler de Tyrion Lannister ni de Daenerys Targaryen mais plutôt de leurs aïeuls. En effet, les différentes nouvelles mettant en scène Dunk, chevalier errant, et l’Oeuf, son écuyer, prennent place pas moins de quatre-vingt-dix ans avant les faits relatés dans Le Trône de Fer.

La première nouvelle, Le Chevalier errant, commence à Port-Réal (King’s Landing), cité bien connue des fans, d’où Dunk, un chevalier errant, est originaire. Quelques jours avant le tournoi de Cendrégué (Ashford) auquel le chevalier compte participer, celui-ci fait une halte dans sa ville natale où il va rencontrer celui qui par la suite deviendra son écuyer : un jeune garçon qui se fait appeler l’Oeuf. Au cours des trois nouvelles qui forment Les Aventures de Dunk et l’Oeuf, notre improbable duo va connaître moult aventures et nous faire voyager au sein du royaume des sept couronnes. Style épique, univers médiéval et péripéties sur fond de politique : on retrouve dans ces courts récits tous les ingrédients qui ont fait le succès de Game of Thrones

Pour les fans de la série, ces trois nouvelles seront un bon moyen de prolonger le plaisir en découvrant l’origine de vos héros favoris. Pour les novices comme moi, elles permettent de mettre un premier pied dans l’univers si fécond de G.R.R Martin ainsi que d’apréhender la saga de façon linéaire et chronologique en commençant par les récits de ses fondements. Les amateurs de fantasy médiévale approuveront très certainement, et les néophytes pourront – avec moins de 200 pages pour chaque nouvelle – s’y lancer sans trop de risques.

Pour ma part c’est une entrée en matière réussie, et j’ai hâte de me plonger dans les premiers tomes du Trône de Fer en attendant la sortie des prochaines Aventures de Dunk et l’Oeuf !

Vos petits mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *