JV #1 | Savant – Ascent

Savant – Ascent, D-Pad Studio (2013)

Quotidiennement, Steam met en avant de nombreux jeux sur la page principale de son magasin, que ce soit grâce à de nouvelles sorties, des offres de réduction, ou des recommandations personnalisées. Et quotidiennement, des petites perles sortent du lot. C’est donc au hasard du parcours des soldes shoot’em up que j’ai pu découvrir Savant – Ascent. Une image, un trailer et 99 centimes plus tard, me voilà sur l’écran titre du jeu développé il y a près de 3 ans par D-Pad Studio, actuellement sur le devant de la scène pour la sortie prochaine du tentant Owl Boy.

Savant – Ascent vous met aux commandes d’Alchemist – un magicien robot – qui cherche à se procurer une étrange orbe de pouvoir, au moyen de missiles magiques qu’il lui faudra envoyer sur les hordes d’ennemis qui se mettront en travers de son chemin.

Le principe est simple : vous devez shooter tout ce qui apparaît à l’écran en alternant entre attaque basique et attaque chargée, tout en virevoltant entre deux plateformes pour esquiver les (nombreux) ennemis. Certains d’entre eux lâcheront des quarts de CD que vous pourrez récupérer : en plus de vous offrir une période d’invulnérabilité très appréciable, ceux-ci débloqueront également de nouveaux morceaux musicaux – nous reviendrons sur l’excellente bande-son du titre – associés à de nouveaux pouvoirs pour Alchemist, qui le transformeront peu à peu en une véritable machine de guerre.Après être venu à bout du premier boss du Story Mode en une vingtaine de minutes, de nouveaux horizons s’ouvriront au joueur. On prendra plaisir à finir le jeu le plus vite possible en mode Time Attack, et à tenir le plus longtemps possible dans le redoutable Endless Mode, auquel il faudra survivre au moins 10 minutes si l’on veut obtenir tous les achievements. De plus, un nouveau personnage jouable viendra quelque peu affecter l’expérience de jeu. Malheureusement, ces alternatives au Story Mode n’apportent pas de nouveaux environnements. Néanmoins, fin 2014, une mise à jour gratuite intitulée Void est venue compléter le Story Mode en y ajoutant deux niveaux inédits. Ces différents modes de jeu vous tiendront en haleine – selon votre goût pour les succès – entre 3 et 5 heures.

L’un des principaux atouts de Savant – Ascent réside dans Savant, le compositeur de sa bande son. Aleksander Vinter nous propose d’excellents morceaux électro-dubstep à la frontière de nombreux styles musicaux – il le dit lui-même : « RIP GENRES » – s’adaptant parfaitement à l’esthétique rétro du jeu. Mention spéciale à « Overkill », une composition de heavy métal psyché qui accompagne à merveille le combat final très bien rythmé de la mise à jour gratuite.

Finalement, Savant – Ascent représente le meilleur euro que j’ai dépensé sur Steam, un véritable coup de coeur que je regrette d’avoir eu 3 ans trop tard. Le plaisir procuré par le gameplay et l’OST survitaminés compensent la faible durée de vie du titre ; et les heures qui manquent à Savant – Ascent, je les passerai à écouter Savant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *