Quels romans pour commencer la lecture des classiques ?

Quels romans pour commencer la lecture des classiques ?

Nombre d’entre vous ont peut-être eu un jour envie de se lancer dans la découverte des « classiques », et puis, faute de motivation ou suite à une déception, s’en sont finalement détourné.e.s. Alors, ce que je vous propose aujourd’hui, basée sur une idée originale de la douce booktubeuse Sans Fioriture (allez faire un tour sur sa chaîne, elle par tellement bien des livres <3 ) c’est une petite liste non-exhaustive de romans qui vous permettront je l’espère de mettre un pied dans l’univers merveilleux de la littérature classique ciblé en fonction de ce que vous pourriez rechercher.

-> Tu as toujours voulu lire du Victor Hugo mais, franchement, te taper les pavés que sont Les Misérables et Notre Dame de Paris, non merci !

Le conseil de Lilia Vernalia : Avec seulement une cinquantaine de pages et pour même pas deux euros, tu peux découvrir Claude Gueux. Ce bouquin si tu veux c’est un peu comme un pré-Jean Valjean. Donc si tu adhères au style et au personnage, alors tu es paré.e pour te confronter aux Misérables !

-> Tu aimerais lire plus de classiques mais tu as peur que le vocabulaire soit un peu compliqué ou bien trop différent de ce que tu as l’habitude de lire.

Le conseil de Lilia Vernalia : Pas de panique ! Tu peux tenter la lecture de Maupassant, il a une plume simple et efficace : exit les longues descriptions à la Balzac et les sagas version Zola. En plus, il a écrit à la fois des romans et des nouvelles, alors tu trouveras forcément chaussures à ton pied. A titre personnel j’avais apprécié Le Horla ou encore Une Vie.

-> Tu veux un roman tout doux, facile à lire, qui fait du bien à ton petit cœur.

Le conseil de Lilia VernaliaLe Petit Prince de Saint-Exupéry (vraiment si tu ne l’as pas encore lu : dépêche-toi, c’est de la bombe).

Le Petit Prince, Mark Osborne (2015)
-> Tu as déjà lu Le Petit Prince (ou alors tu t’en fous) et tu voudrais un truc court, doux et intense à la fois ?

Le conseil de Lilia Vernalia : Tu peux lire Stefan Zweig ! Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme ou encore Lettre d’une inconnue (en plus si tu veux réviser ton allemand, c’est cool). C’est court mais c’est bon, et en général on s’en souvient longtemps.

-> Tu adooooooooores les histoires d’amour ? les drames sentimentaux ? les passions interdites ? 

Le conseil de Lilia Vernalia : Il faudra t’accrocher un peu mais Charlotte Brontë a rédigé ce qui est sans doute l’une des plus belles histoires d’amour de la littérature dans son fabuleux Jane Eyre. Et si tu veux plutôt découvrir un roman français, tu peux lire Manon Lescaut de l’Abbé Prévost, c’est très bien Manon Lescaut.

-> Tu es lassé.e que tout soit toujours rose ? Tu es gavé.e des happy end ? Tu aimes les antagonistes, encore plus si ceux-ci sont mal intentionné.e.s ?

Le conseil de Lilia Vernalia : Rue-toi sur Les Liaisons dangereuses de Choderlos Laclos ! Tu y trouveras les personnages les plus naïfs côtoyant les plus manipulateurs (et ça parle de sexe en plus). Ça met dans l’ambiance, non ?

Les Liaisons dangereuses, Stephen Frears (1989)
-> Les classiques ? Ok, mais toi tu aimes bien quand ça bouge : un peu d’animation et d’aventure, que diable !

Le conseil de Lilia Vernalia : Bon, sans surprise, je te renvoie à mon compatriote Jules Verne. Peu importe le climat qui t’intéresse, tu devrais forcément trouver ton compte dans son oeuvre. Quelques titres en vrac : L’Île mystérieuseVingt-mille lieues sous les mersMichel Strogoff.

-> La Princesse de Clèves ça te tente bien mais tu as un peu la flemme de lire toutes ces pages. 

Le conseil de Lilia Vernalia : Tu peux t’essayer, chez la même auteure et en beaucoup plus court, à La Princesse de Montpenssier.

-> Tu aimerais bien lire quelque chose de pas trop long, plutôt fantastique et un peu glauque.

Le conseil de Lilia Vernalia : Côté fantastique et un peu glauque, les germanophones sont très très forts, au cinéma comme en bouquin. Tu peux donc commencer par La Métamorphose de Kafka. Et puis si tu kiffes vraiment le glauque et que tu n’as pas peur de lire un truc un peu plus long, tu peux tester Le Tambour de Günter Grass (et regarder l’adaptation ciné aussi). Là encore tu pourras bosser ton allemand (Lilia Vernalia sponsor officiel de l’allemand LV1).

Le Tambour, Volker Schlöndorff (1979)

Voilà pour mes quelques recommandations. Est-ce que ce genre d’article vous intéresse, vous plaît ? Si c’est le cas, est-ce que ça vous dirait que je décline ce format pour le théâtre, la poésie ou encore la littérature antique ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire ! De même, si vous pensez à d’autres romans pour se lancer dans la lecture de classiques : notez-les dans les commentaires, je veux tout savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *