Polsk’art #1 : The Last Family, Jan P. Matuszynski

Ostatnia Rodzina (The Last Family), Jan P. Matuszynski

Il y a un mois, à Bordeaux, c’était le festival Kinopolska. Chaque année, à l’occasion de cet événement, sont diffusés au cinéma L’Utopia une série de film polonais. Pour cette édition, quatre films étaient proposés aux spectateurs bordelais. Curieuse de nature et intéressée par la culture polonaise, je me suis rendue à la première projection du festival : The Last Family de Jan P. Matuszynski.

Le long métrage raconte la vie du peintre surréaliste Zdzisław Beksiński, sa femme et son fils depuis leur emménagement dans de grands ensembles à Varsovie. Plus que l’histoire de l’artiste, c’est la vie de la famille qui nous est dépeinte dans ce film qui nous fait passer du rire aux larmes en quelques minutes, en quelques scènes. Le.a spectateur.ice s’attache très rapidement à ces personnages hauts en couleurs, fantasques et terriblement bien campés par un trio d’acteurs délicieux.

Ma mention spéciale va toutefois à Jan P. Matuszynski, le réalisateur du film, dont la patte m’a absolument subjuguée. Tout dans sa réalisation m’a plu. Les couleurs sont propres à chaque lieu, ainsi la chambre du père n’est-elle pas de la couleur de l’appartement du fils. Chaque ambiance a sa signification, sa lumière et ses teintes. A l’image d’une peinture, le message est – ici aussi – pictural et coloré. Et que dire des plans. Des plans à la géométrie rectiligne, extrêmement précis, souvent resserrés, entre deux portes, deux murs, deux univers. Certaines photographies, comme celle de l’ascenseur, reviennent à plusieurs étapes clefs du film, lui insufflant ainsi continuité et cohérence. Tout est assemblé de façon minutieuse et on ne peut être qu’immergé.e dans le quotidien si particulier de cette dernière famille

Aujourd’hui encore certaines images de ce film reste gravées dans mon esprit, leur puissance a laissé en mois une empreinte indélébile. Si  j’ai conseil à vous donner : si vous ne connaissez pas Beksiński, n’allez pas lire sa page Wikipedia avant de visionner le film, votre surprise n’en sera que plus grande et l’effet plus saisissant…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *