Broadchurch saison 3 : un final en apothéose

Broadchurch saison 3 : clap de fin pour le duo Miller-Hardy.

France 2 commence ce lundi 23 octobre la diffusion de la troisième et dernière saison de la série britannique Broadchurch mettant en scène Olivia Colman et David Tennant, deux inspecteurs de police d’une petite bourgade de la côte sud de l’Angleterre. Ambiance délicieusement british et enquêtes à rebondissements sont au programme.

La première saison de la série policière avait été un énorme succès outre-Manche comme en France. Prenant comme point de départ l’assassinat d’un jeune garçon dans un village aux apparences tranquilles, Broadchurch reprenait à merveille les codes du genre : entre révélations et secrets, rebondissements et suspense, la série britannique avait su séduire un très grand nombre de fans. La deuxième saison, qui se concentrait sur le procès faisant suite à l’enquête, était à la fois étonnante et efficace, en même temps si proche et si différente de sa prédécesseuse ; les adeptes n’avaient, là encore, pas boudé leur plaisir. Et c’est avec un très vif intérêt que la troisième et – malheureusement – dernière saison a été accueillie.

Je ne vous fais pas languir davantage : cette troisième et dernière saison est aussi pour moi la meilleure des trois. On y retrouve tous les éléments qui m’avaient charmée dans les saisons précédentes ; l’incroyable duo Colman-Tennant, l’atmosphère anglaise et sombre, les dialogues tantôt hilarants et tantôt graves, des sujets durs mais tellement bien traités, des personnages profonds et vrais, bien construits, une réalisation à couper le souffle, des images et des couleurs magnifiques, un scénario qui tient la route et en haleine… Mais j’ai l’impression que, cette fois, Broadchurch est allé encore plus loin. Ou alors – peut-être – est-ce le thème qui me touche ou m’interpelle davantage ? Si dans la première saison le sujet était déjà difficile (le meurtre d’un jeune garçon) c’est encore le cas dans cette troisième saison qui s’ouvre sur un dépôt de plainte pour viol. Je ne vous cache pas que, voyant le premier épisode, j’ai eu peur. Comment allait être traité le sujet ? Va-t-on tomber dans un entrelacs de stéréotypes ? Que nenni ! Le traitement y est ici profondément militant et bien amené. Le binôme Colman/Tennant brille par son jeu incroyable et ses répliques qui font mouche. Le message véhiculé fait du bien et, surtout, est important. Qu’il est bon de voir ce genre de sujets traités et bien traités à la télévision. Et que dire de ce final tonitruant qui vous laisse seul-e avec vos interrogations et votre conscience…

Broadchurch saison 3 tient toutes ses promesses et bien plus encore, et fait entrer la série dans mon top ultra select de TV show à la sauce british à voir absolument. Une des meilleures séries policières qu’il m’ait été donné de voir et que je vous conseille chaleureusement (et avec insistance).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *