JV #Prospective | Les pépites qui sortiront en 2018 !

En cette fin de janvier, il est encore temps de vous proposer une petite sélection des jeux qui vont – probablement – sortir en 2018 et que j’attends impatiemment ! Et en bon hipster, je ne parlerai ici que des futures pépites indépendantes pixelisées qui me font de l’œil depuis quelques mois, voire années.

Moonlighter

On commence avec Moonlighter, un action-RPG développé par Digital Sun. Comme l’indiquent les développeurs, le jeu nous montre « les deux faces d’une pièce de monnaie ».

On y incarne Will, un marchand du village de Rynoka, qui rêve d’être un héros. Le jour, Will est un auto-entrepreneur de la start-up nation ; il devra choisir les objets à mettre en vente, gérer son argent, ou encore développer son commerce. Moonlighter nous offre ainsi plusieurs éléments d’un jeu de gestion. Mais les objets que Will propose ne sont pas apparus comme par magie dans son échoppe.

En effet, pour les dénicher, Will part à l’aventure  chaque nuit dans des donjons générés procéduralement et bâtis comme les étages d’un The Binding of Isaac. C’est là qu’intervient la seconde partie du jeu, orientée action. Est promise une aventure au challenge relevé, dotée d’un système de combat aux mécaniques profondes, ainsi qu’un ingénieux système de craft et d’enchantements.

Un – je l’espère – futur souffle d’air frais dans le genre du rogue-lite, qui devrait sortir « début 2018 » sur PC, Switch, Xbox One et PS4.

Children of Morta

Financé sur Kickstarter en février 2015, Children of Morta est un hack’n slash généré de manière procédurale (oui, encore du procédural !). Ayant participé au financement du jeu, j’ai accès à l’alpha du jeu, et ce que je peux dire, c’est que cela promet énormément ! On y incarne la famille Bergson  qui veille  sur la montagne Morta depuis des générations, et qui va être opposée à une sombre histoire de corruption. Si je ne sais rien de plus du scénario, la jouabilité est pour le moment très efficace et dynamique, proche de celle d’un Diablo. On fera progresser chacun des membres de la famille – au gameplay très différent – au fur et à mesure des explorations des différents environnements. Et, surtout, une fois n’est pas coutume : c’est mag-ni-fique. Un pixel art d’une qualité très rare, qui fourmille de détails et qui offre de superbes animations.

Cela sortira très probablement cette année sur PC, PS4 et Xbox One !

Runner3

Changeons complètement de genre de jeu, gagnons quelques pixels, et passons à un jeu de rythme que j’attends de pied ferme après deux excellents opus : Runner3, suite de Bit.Trip Runner 1 & 2. Si vous n’y avez pas touché, le principe est simple : les Bit.Trip Runner sont, comme leur nom l’indique, des runners, c’est-à-dire des jeux où votre personnage avance tout seul, et où vous devez effectuer diverses actions dans le bon tempo, comme sauter, se baisser, frapper un mur… Le trailer nous montre un univers toujours aussi décalé, mais aussi quelques nouveautés. Les niveaux semblent se dérouler sur plusieurs directions (auparavant, ce n’était que de gauche à droite), et le double-saut qu’on aperçoit paraît offrir de nouvelles perspectives de gameplay.

Cela sortira, semble-t-il, uniquement sur Switch, et pas du tout en 2017 comme l’indique le trailer !

Wargroove

Un Advance Wars médiéval-fantastique ? C’est un grand oui. Que de nostalgie de ces parties du célèbre tactical d’Intelligent Systems à 4 sur la même Game Boy Advance dans le canapé de chez Mamie ! Eh bien, avec Wargroove, Chucklefish joue sur la corde sensible nostalgique. Et avec moi, cela fonctionne tout de suite. L’éditeur de maps, les animations des combats, les déplacements sur la carte, la production d’unités : l’hommage est plus qu’évident. Et c’est tant mieux, car cela manquait terriblement depuis Dark Conflict sorti il y a 10 ans ! Que j’ai hâte !

Si tout va bien, nous y toucherons en 2018 sur PC, Switch, Xbox One et PS4.

Eitr

Eitr se montrait dès 2014, mais n’est toujours pas sorti. Il est le jeu dont j’attends le plus la sortie tous genres et plateformes confondus. Et ce, depuis 4 ans maintenant. Fortement inspiré de Dark Souls, on y incarnera une skjaldmö dans un sombre univers en 2D isométrique au pixel art léché. Un gameplay semble-t-il exigeant, des esquives, des parades, des feux de camp, bref, du Souls. C’est beau à en pleurer, et absolument tous mes espoirs y sont placés.

S’il te plaît, Eitr, prends vie en 2018 !

 

Et la santé !

Bien entendu, ce n’est pas exhaustif et j’attends beaucoup d’autres titres. Notamment, certains sont déjà disponibles en early access et se posent déjà en  incontournables, comme Crosscode, Dead Cells, ou Slay the Spire. Avec de la chance, on découvrira également Chasm, en développement depuis 2012 (!). Enfin, Into the Breach, le prochain jeu des créateurs de FTL : Faster Than Light, sortira peut-être cette année. On en reparle en fin d’année pour le bilan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *