Polsk’art #2 : Une ville à cœur ouvert, Żanna Słoniowska

Une ville à cœur ouvert :

le destin de Lviv à travers l’histoire d’une famille

À la fin des années 80, le peuple Ukrainien lutte pour son indépendance. Lors d’une manifestation, une chanteuse d’Opéra est tuée par balle, laissant derrière elle sa jeune fille, sa mère et sa grand-mère. Une ville à cœur ouvert est une saga aussi bien familiale qu’historique retraçant la vie de quatre générations de femmes au sein d’une ville en quête d’identité.

Dans les rue de Lviv

Le premier roman de Żanna Słoniowska est une promenade. L’autrice nous embarque tout d’abord dans les rues et méandres de Lviv, la ville aux multiples noms et visages, où nous découvrons son histoire et son héritage. Puis, la balade prend une autre tournure, nous faisant voguer au gré des souvenirs de la narratrice. À travers sa voix, c’est l’histoire vibrante d’une famille, d’une ville et de tout un peuple que nous découvrons, par fragments, tel un vitrail ébréché qu’il nous convient de reconstituer.

Un manifeste artistique

Si la chronologie du roman paraît au premier abord aléatoire et surprenante, l’art se dessine très rapidement comme le fil rouge de cet incroyable récit. La mère de notre narratrice était chanteuse d’Opéra, sa grand-mère s’était rêvée peintre et son arrière-grand-mère aimait le piano. L’homme, dont s’entiche notre jeune héroïne est professeur d’histoire de l’art. La ville de Lviv, elle-même, ressemble à une galerie d’art où l’Histoire elle-même s’écrit devant les yeux des personnages. L’appartement familial, lui aussi, est art : son entrée est ornée de vitraux de grande valeur. L’art, dans ce roman, est présent à chaque page et nous saute au visage.

Une fresque vibrante

Ainsi, Une ville à cœur ouvert est une fresque à la fois historique et familiale ou le-a lecteur-ice tente de reconstituer, tel un puzzle, les histoires d’une famille et d’une ville intimement liées. Lviv, comme nos quatre femmes, a été polonaise et soviétique avant d’affirmer son appartenance ukrainienne. Ce roman est une véritable ode à la multiculturalité, à l’art et la révolte, sublimée par la plume ô combien poétique et imagée de Żanna Słoniowska. Une grande œuvre et des personnages hauts en couleur à découvrir d’urgence.

Żanna Słoniowska, Une ville à cœur ouvert, Delcourt Littérature, 2018 (trad. Caroline Raszka-Dewez) SP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *