Focus #10 : L’aventure Belleville éditions

L’aventure Belleville éditions

Il y a quelques semaines, j’ai retrouvé Marie et Dorothy dans un bar du 20e arrondissement de Paris afin qu’elles me présentent leur jeune maison d’édition. Il y a quelques années, à la suite d’un énième voyage, d’un tour du monde, les deux collègues décident de quitter leurs emplois respectifs pour montrer leur propre fabrique de livres.

L’objectif de la maison d’édition, c’est de publier des rencontres, des voyages, des textes exotiques et enrichissants. Lors de leur voyage et au gré des personnes croisées, les deux éditrices entendent parler de livres et d’œuvres, parfois des best-sellers dans leur pays, dont les titres et les auteurs semblent (et, parfois, sont) absolument inconnus dans l’hexagone. C’est là que Belleville remplit son rôle, sa mission : « être une fenêtre ouverte sur le monde ».

Destination ailleurs

Mais alors, pourquoi « Belleville » ? En quoi le nom de la maison d’édition est-il fidèle à sa ligne éditoriale, me direz-vous ? Eh bien, la réponse est simple. Nos deux comparses vivent toutes les deux à Paris, dans le 20e arrondissement, dans ce quartier nommé Belleville. Les quelques rues qui l’occupent sont à la croisée des cultures, on y croise des gens de tous pays, de toutes langues et de tous milieux sociaux. Ce carrefour des mondes a alors semblé être le nom idéal pour ouvrir une porte vers l’inconnu, lui tendre la main.

Ainsi, vous trouverez chez Belleville éditions des romans turcs, moldaves ou encore égyptiens, pour une diversité comme on en voit rarement ailleurs. Autre particularité de la maison, chacune des illustrations de couverture est réalisée par un-e artiste originaire du même pays que l’auteur ou l’autrice. C’est là aussi une volonté de Marie et Dorothy, de faire connaître un auteur, une autrice, mais également un ou une artiste issu-e du même pays, afin de découvrir pleinement une culture, de tenir dans ses mains un objet livre qui représente sa culture par de nombreux aspects.

Cette volonté se retrouve également dans les choix de traductions opérés dans les romans. De nombreux termes originaux y sont gardés ou laissés au plus proche. Ainsi, on croise pendant sa lecture beaucoup de petits astérisques, de petits symboles qui nous invitent à l’aide d’une note en fin d’ouvrage, à prolonger notre voyage, notre découverte. Le livre devient alors réellement une porte d’entrée vers l’ailleurs ouverte sur un « site connecté » vous donnant accès à des photographie, des notes et des définitions qui viendront enrichir votre expérience de lecture et votre voyage.

Voyage et sens

Poser son regard sur un livre du catalogue Belleville éditions, c’est mettre le pied dans un autre pays. Et, parfois, c’est aussi recevoir ce pays chez soi. En effet, nos deux éditrices aiment particulièrement organiser des rencontres autour des ouvrages qu’elles défendent. Rencontre d’auteurs ou d’autrices, rendez-vous musicaux, le tout dans des lieux chaleureux du quartier Belleville, pour une fois encore poursuivre la croisière.

Les deux dernières parutions des éditions Belleville sont sorties le même jour, le 13 avril 2018. Le premier, Une drôle de femme, de Leylâ Erbil, publié pour la première fois en 1971, raconte la vie d’une jeune poétesse socialiste et bohème dans une Turquie conservatrice des années 60. Le second, Ne tournez pas la page de Seray Sahiner (dont un autre roman, La Coiffure de la mariée, est déjà paru aux éditions Belleville en 2015) narre la difficile vie conjugale d’une jeune turque soumise à un mariage forcé. La sortie simultanée de ces deux ouvrages n’est pas anodine, chacun de ces deux romans féministes nous plonge dans le quotidien d’une Turquie passée et moderne dont certaines thématiques, malheureusement, se retrouvent d’une période à l’autre. Mais de ces deux romans-là, nous aurons l’occasion de reparler très prochainement par ici…

En attendant, je vous souhaite un excellent voyage avec Belleville éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *